Bonjour à toi,

As-tu complété l’exercice précédent ? Si oui, as-tu aidé tes athlètes à déterminer leurs trucs pour réduire le temps de rumination ? Quel est votre plan d’action pour revenir au point zéro plus rapidement ?

Dans ce deuxième exercice, je t’enseigne la seconde stratégie pour apprendre à maîtriser nos émotions et demeurer concentré(e) dans le feu de l’action.

Lorsque ton athlète performe en compétition, c’est le moment pour lui/elle d’agir, d’entrer dans le flow, de faire confiance à son instinct et à ses acquis. Il/elle dispose de peu de temps pour réfléchir et analyser, et si il/elle le fait, il est possible que cela le/la propulse hors de la zone.

Durant la performance n’est donc généralement pas le moment le plus approprié pour analyser une émotion. Toutefois, puisque le rôle de celle-ci est de signaler que quelque chose cloche, et que décoder le message de l’émotion pourrait amener l’athlète à ressentir plus de bien-être, il est tout de même important pour lui/elle d’y accorder son attention pour saisir la leçon !

Le truc, c’est de le faire au bon moment.

Dans l’exercice d’aujourd’hui, je te parle du moment le plus approprié pour décoder une émotion, ainsi que 3 étapes pour gérer une émotion dérangeante pendant la compétition.

Bon coaching !

Guylaine

Guylaine

Préparatrice mentale et coach sportif depuis 30 ans, j’accompagne les individus dans l’élaboration de stratégies mentales favorisant l’équilibre, le bien-être et la performance afin que chacun puisse s’accomplir et s’épanouir dans tous les domaines de vie.