Se compliquer la vie… pourquoi?

De retour à mon clavier pour la lettre du vendredi, je débute en partageant une synchronicité que j’ai vécue cette semaine.

Hasard, coïncidence?

J’ai toujours cru qu’il n’y avait pas de hasard, et je dis souvent que rien n’arrive pour rien ; alors lorsqu’un message se répète dans ma vie, j’ai tendance à l’écouter 🙂

Cela s’est produit mercredi matin au réveil, lorsque j’ai reçu une notification sur mon téléphone. Dans l’application Guerrier Zen, il y a deux types de notification : une phrase méditative le dimanche, et une citation le mercredi.

Dimanche dernier, j’avais donc reçu la phrase méditative suivante : “Être authentique, c’est offrir l’opportunité aux autres de m’apprécier pour qui je suis.”

Puis, mercredi matin, j’ai reçu cette citation : “Être vous-même dans un monde qui essaie constamment de faire de vous quelqu’un d’autre est la plus grande réussite.” – Ralph Waldo Emerson

Deux messages, un point commun :

L’authenticité.

T’est-il déjà arrivé d’avoir envie d’agir d’une certaine façon, mais de t’en empêcher parce que ça n’est pas “logique”?

Ou de recevoir des conseils avisés et, même si tu as envie de résister, de te résigner à les suivre car “pas le choix, c’est ce qu’il faut faire” dans la vie?

À moi, très souvent.

Et j’ai réalisé cela il n’y a pas si longtemps.

En 2017, lorsque j’ai lancé mon entreprise en préparation mentale, j’enregistrais des vidéos pour YouTube, et je partageais mon expérience dans une infolettre.

J’aimais créer cette relation avec les gens ; plusieurs me répondaient, et de beaux échanges sont nés de cette initiative. Parfois, certains m’écrivaient pour savoir si je pouvais les accompagner en tant que coach ou préparatrice mentale, et j’acceptais leur requête avec joie.

Petit à petit, mon réseau a grandi, et mon entreprise a fleuri.

Or, un jour, une amie bien intentionnée m’a écrit pour me dire qu’elle appréciait mes infolettres, mais que “pas une fois, elle n’avait entendu parler de mes services”. “C’est étrange,” m’avait-elle écrit, “on ne sait pas vraiment ce que tu fais!”

Elle avait bien raison, m’étais-je dit. Je dois changer quelque chose.

Après tout, tout le monde le dit, un entrepreneur se doit de se promouvoir, de faire connaître ses services, de créer des produits, et d’offrir des escomptes et des prix spéciaux!

C’est normal.

C’est logique.

Sans cela, il est bien difficile de réussir.

Alors que depuis plus d’un an j’étais ancrée dans le présent, suivant le flow du moment, j’ai quitté cet espace pour me projeter dans le futur.

Anticipant les années à venir, j’ai commencé à me dire que ma façon de fonctionner n’était certainement pas viable ; il me fallait penser à plus long terme. Même si j’arrivais à combler mes besoins du moment, et que mon entreprise faisait un revenu acceptable, rien ne disait que cela allait continuer ainsi.

Je devais planifier, me protéger, assurer ma sécurité.

Mon rationnel s’est activé, j’ai réfléchi et j’ai bâti une stratégie, suivie d’un plan d’action superbement élaboré :

J’ai créé des e-books, puis des formations, puis d’autres niveaux de formations, puis des webinaires pour faire connaître mes formations, puis des annonces payantes pour promouvoir mes webinaires.

Entre-temps, je me suis abonnée à une plateforme qui me permettait d’envoyer des courriels, des rappels de courriel, des séries de courriels. Puis, je me suis procuré des logiciels pour suivre les paiements, calculer des statistiques, mettre en ligne des replays, et suivre la performance de mes annonces.

Rapidement, les coûts ont augmenté, et même si mon entreprise grandissait, le taux de croissance ne suivait pas le rythme des dépenses.

Mon entreprise était devenue une multinationale à l’échelle personnelle ; j’avais tellement de paramètres à gérer et à maîtriser, que mon attention était constamment éparpillée. Même si j’étais structurée et bien organisée, j’avais l’impression d’être de plus en plus étourdie par la complexité de ce que j’avais créé ; cinq ans plus tard, j’avais presque perdu de vue la raison fondamentale pour laquelle j’avais démarré ce projet en premier lieu.

Voyant cela, je me suis dit : “je dois déléguer”. J’ai donc organisé des entrevues pour embaucher un assistant virtuel.

D’autres coûts, plus de dépenses.

Cela allait-il s’arrêter un jour?

En janvier 2023, juste avant d’embaucher une assistante virtuelle qui m’avait semblé très compétente, ma petite voix intérieure m’a suggéré de faire une pause.

Onze mois plus tard, après un “jeûne” entrepreneurial, le ciel s’est éclairci.

J’ai réalisé que j’avais élaboré un magnifique château de cartes, qui me gardait bien occupée et m’éloignait progressivement de mon véritable but : échanger avec les gens, afin de nous permettre de retrouver un équilibre trop souvent perdu, bousculé par un rythme de vie tellement trépidant, qu’il nous amène à oublier l’essentiel.

Au final, de quoi avais-je besoin pour être heureuse?

Mon entreprise ne m’apportait-elle pas exactement ce dont j’avais besoin dès le départ?

Était-il nécessaire de la complexifier à ce point, afin de m’assurer un futur qu’il m’est impossible de prévoir?

Après réflexion, je me suis dit : non.

Simplicité est alors devenue ma nouvelle philosophie. Un retour à la terre sur le plan du mental.

Onze mois plus tard, j’ai enfin réussi à me poser, et j’ai décidé de prendre le temps de bâtir des fondations solides, une pierre à la fois. Après tout, ce sentiment d’urgence n’existait réellement que dans ma tête.

Mais qu’en est-il de l’importance de prévoir pour le futur?

Après avoir longuement médité sur la question, j’ai décidé de croire que si je choisis d’accorder à mes valeurs et mes ressentis l’importance qu’ils méritent, sans me laisser influencer par ceux des autres, la vie sera bonne pour moi et mon futur sera assuré.

Aujourd’hui, ce retour à la simplicité me fait sentir plus authentique. Je me permets de faire ce qui me semble juste pour moi, même si parfois ma tête ne comprend pas.

Je sais que mon amie aurait probablement accepté mon point de vue si j’avais su expliquer ; mais pour y arriver, j’ai dû apprendre à mettre en mots mes ressentis. Ainsi, je suis devenue moins vulnérable aux conseils d’autrui, qui sont souvent bien intentionnés, mais pas toujours appropriés pour moi.

Qu’en est-il pour toi?

Il est fort probable que tes valeurs soient différentes des miennes, et c’est parfait ainsi ; j’espère que tu te permets d’écouter qui tu es, d’être authentique et d’aller là où le coeur te conduit.

Bon vendredi à toi,
Guylaine

Crédit photo : Matthieu Pétiard sur Unsplash

C’est toi qui décide

Aujourd’hui, j’en suis au jour #24 de l’écriture de mon livre. Dans une lettre de janvier intitulée La constance (disponible…

L’heure du choix

Bien le bonjour à vous ! « La Vie est une question à choix multiples » Sonia Lahsaini Figurez-vous que le choix de…

Le perfectionnisme

Hier matin en sortant de chez moi, je me suis demandé ce que j’allais écrire cette semaine. J’ai demandé -…

La constance

Encore une fois, je m’assieds derrière mon clavier pour écrire la lettre du vendredi, devenue pour moi une forme d’introspection,…

Se comparer aux autres

J’espère que tu as passé une belle semaine. Hier matin au réveil, je me suis rappelé une histoire zen que…

Trois formes d’abondance

En composant cette lettre du vendredi, je souhaite que ce moment d’introspection te soit profitable, tout autant qu’il l’a été…

Semer des graines

À l’aube de la nouvelle année, je débute cette lettre du vendredi en vous disant MERCI pour vos courriels, vos…

La puce à l’oreille

La fin d’année arrive à grands pas et ici au Québec, l’hiver s’installe tout doucement.  Après avoir écrit trois lettres…

Ce que je veux… ou ce que je dois?

En ce vendredi de décembre, je reprends la plume pour écrire une nouvelle lettre.Si tu lis mes messages depuis quelque…

Se compliquer la vie… pourquoi?

De retour à mon clavier pour la lettre du vendredi, je débute en partageant une synchronicité que j’ai vécue cette…

Guylaine

Préparatrice mentale et coach sportif depuis 30 ans, j’accompagne les individus dans l’élaboration de stratégies mentales favorisant l’équilibre, le bien-être et la performance afin que chacun puisse s’accomplir et s’épanouir dans tous les domaines de vie.