La constance

Encore une fois, je m’assieds derrière mon clavier pour écrire la lettre du vendredi, devenue pour moi une forme d’introspection, presqu’une méditation – en espérant que mes réflexions puissent accompagner les tiennes.

En tant qu’athlète, on m’a appris à valoriser la persévérance ; or cette semaine, j’ai choisi de pratiquer la constance.

Tout a commencé il y a deux ans, lorsque j’ai pris la décision d’écrire un livre.

Déterminée à bien faire les choses, je m’étais abonnée à Reedsy, un outil d’écriture en ligne. Postée tous les matins devant mon écran, mes doigts virevoltaient sur les touches avec la conviction que mon livre allait laisser sa trace dans ce monde. J’imaginais avec bonheur la couverture exposée dans les librairies, et j’avais déjà commencé à me renseigner sur les maisons d’édition.

Pour moi, il ne faisait aucun doute que ce livre allait se matérialiser! Je n’avais jamais vécu le syndrome de la page blanche, et les idées étaient toujours au rendez-vous.

C’était il y a deux ans.

Aujourd’hui, ce projet qui vivait dans mon esprit n’est toujours pas né sur le papier.

Au départ, je m’étais lancée dans de longues explications théoriques. Au bout de deux-cent soixante-dix-sept pages, mon imaginaire ne se sentant toujours pas stimulé, j’avais tenté la piste du roman. Puis, celle-ci me semblant trop abstraite, j’étais redescendue sur terre, à la recherche de ce qui pourrait exister entre les deux.

Janvier 2024, j’ai maintenant huit manuscrits qui dorment dans mon ordinateur, et aucun ne m’a suffisamment inspirée pour que j’y mette la touche finale.

Cette semaine, sur l’application Guerrier Zen j’ai reçu la notification suivante : “L’intention oriente l’attention qui, lorsqu’elle devient concentration, conduit à la manifestation.”

Lisant cela, j’ai constaté que même si l’idée d’écrire un livre me motivait, je n’en avais jamais fait une priorité. Je n’y avait jamais mis toute ma concentration. En effet, combien d’auteurs arrivent à vivre de leur écriture? Il me fallait d’abord gagner ma vie.

C’est ainsi que les tâches, les urgences et les demandes du quotidien avaient peu à peu capté toute mon attention, et que ma belle idée était demeurée en arrière-plan, une activité de loisirs à pratiquer à temps perdu.

Je me suis alors rappelé la période où j’avais développé l’application mobile : j’y avais consacré du temps tous les jours pendant plusieurs mois. Un effet boule de neige s’était alors enclenché et de nouvelles idées jaillissaient à tout moment, même lorsque je n’y pensais plus : au lever, sous la douche, en marchant, en posant la tête sur l’oreiller. Le projet s’était déployé rapidement, et l’expérience avait été fluide, presque magique.

En méditant sur mon parcours, j’ai conclu que mon défi, ce n’était pas la persévérance, mais plutôt la constance ; même si je persistais dans mes efforts, ceux-ci n’étaient pas assez fréquents et réguliers pour manifester ce que je voulais.

Cette semaine, je me suis donc lancé un défi : celui de reprendre la plume et d’écrire chaque jour durant exactement trente jours. J’ai débuté ce mercredi et je poursuivrai jusqu’au 16 février, pendant un minimum d’une heure par jour.

(Mon partenaire a tellement aimé l’idée, qu’il a décidé de faire de même et consacrer trente minutes par jour à mettre de l’ordre dans ses finances pour concrétiser un projet de voyage!)

Aujourd’hui, je comprends qu’un effort constant me permet de concrétiser mes désirs, mes buts et mes projets. Quelques minutes par jour peuvent suffire pour ranimer l’enthousiasme et créer l’effet boule de neige qui fera surgir les idées les plus géniales et originales.

Qu’en est-il pour toi?

As-tu un projet, une idée qui trotte dans ta tête depuis quelque temps, mais à laquelle tu n’as pas encore donné la priorité? Sur laquelle tu ne t’es pas complètement concentré(e)? Si oui et si ce message t’interpelle, je t’invite à te lancer, et à découvrir les petits miracles qui n’attendent que ta constance pour se manifester.

Bon vendredi à toi,
Guylaine

C’est toi qui décide

Aujourd’hui, j’en suis au jour #24 de l’écriture de mon livre. Dans une lettre de janvier intitulée La constance (disponible…

L’heure du choix

Bien le bonjour à vous ! « La Vie est une question à choix multiples » Sonia Lahsaini Figurez-vous que le choix de…

Le perfectionnisme

Hier matin en sortant de chez moi, je me suis demandé ce que j’allais écrire cette semaine. J’ai demandé -…

La constance

Encore une fois, je m’assieds derrière mon clavier pour écrire la lettre du vendredi, devenue pour moi une forme d’introspection,…

Se comparer aux autres

J’espère que tu as passé une belle semaine. Hier matin au réveil, je me suis rappelé une histoire zen que…

Guylaine

Préparatrice mentale et coach sportif depuis 30 ans, j’accompagne les individus dans l’élaboration de stratégies mentales favorisant l’équilibre, le bien-être et la performance afin que chacun puisse s’accomplir et s’épanouir dans tous les domaines de vie.